PREPARATION AUX TITRES PRO D’ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF ET ASSISTANCE DE VIE :

 

CAP ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF PETITE ENFANCE AEPE

 

PRESENTATION

Premier niveau de diplôme pour exercer dans la petite enfance, le CAP AEPE offre plus de débouchés que son prédécesseur, le CAP petite enfance. Son grand atout : favoriser la mobilité entre les trois secteurs d'activité professionnels de la petite enfance.

Depuis la rentrée 2017, le CAP Accompagnant éducatif petite enfance (AEPE) remplace le CAP Petite enfance. Ce certificat d'aptitude professionnelle reste la première marche diplômante vers les métiers de la petite enfance. Mais la formation qu'il couronne a été revue et corrigée en profondeur, avec trois objectifs :

Renforcer les compétences des professionnels qui s’occupent des petits de moins de 6 ans,

Revaloriser le CAP Petite enfance auprès des employeurs publics notamment,

Faciliter la mobilité des accompagnants éducatifs petite enfance, avec la création de passerelles entre les différents types de lieux d'exercice des métiers de la petite enfance : l’accueil des enfants à l’école, en crèche, dans les centres de loisirs, dans les relais ou maisons d'assistantes maternelles (Mam), ou encore à domicile (en qualité d'assistante maternelle).

 

Un socle de savoirs communs aux métiers de la petite enfance

Le nouveau CAP AEPE est constitué d’un socle commun de connaissances à acquérir. Il fournit ainsi un bagage théorique pour accompagner l’enfant dans ses découvertes et ses apprentissages, prendre soin de l’enfant et l'accompagner dans ses activités quotidiennes et inscrire son action dans le réseau des relations enfants-parents-professionnels de la petite enfance.

L'atout mobilité de la formation : 3 modules pour les 3 secteurs d'activité des accompagnants éducatifs. Les trois ensembles des secteurs d’activité des futurs professionnels accompagnants éducatifs sont  les écoles, l’accueil individuel (à domicile ou au domicile des parents)  et les accueils en collectivité, que ce soit dans les établissements d'accueil du jeune enfant (EAJE) ou les accueils collectifs de jeunes mineurs type centres de loisirs."

Un stage pratique dans deux types de structures d'accueil de jeunes enfants

Le CAP revisité prévoit également un stage pratique, dit période de formation en milieu professionnel, plus long : 16 semaines (contre 12 semaines dans l'ancienne formule).

En outre, ce stage doit impérativement être effectué dans deux types d'organismes d’accueil de jeunes enfants : crèches, écoles maternelles, etc. "Huit semaines doivent obligatoirement se dérouler en établissement d'accueil des jeunes enfants [EAJE]", précise Véronique Maurin, responsable du développement de projets et d'actions de formation à l’IFAC.

Préparer le CAP Accompagnant éducatif petite enfance.

En 1 an, en candidat libre si vous êtes salarié ou demandeur d'emploi. La formation est assurée dans notre organisme de formation.  Notez que le stage de 16 semaines est obligatoire dans tous les cas de figure.

Par la validation des acquis professionnels (VAE). Par exemple, des assistantes maternelles ou des personnes recrutées avec un BAFA s’occupant d’enfants en halte-garderie depuis plusieurs années peuvent préparer ce CAP en VAE.

 

Les épreuves de l'examen CAP Accompagnant éducatif petite enfance

Le nouveau diplôme a été consolidé, mais il n’est pas plus difficile à obtenir. L'examen comprend trois épreuves :

Une épreuve orale (EP1) sur l'accompagnement du développement du jeune enfant,

Une épreuve écrite (EP2) sur l'exercice de l'activité en accueil collectif et une épreuve orale (EP3) portant sur l'accueil individuel. 

Du nouveau pour les assistantes maternelles

Pour obtenir l'agrément délivré par la Protection maternelle infantile (PMI), es assistantes maternelles doivent désormais réussir deux épreuves (EP1 et EP3) du CAP Petite enfance nouvelle formule, contre une auparavant (EP1). Par ailleurs, l’obtention de cet agrément est aussi assortie d’une formation obligatoire et offerte par le département. Cette formation se déroule en deux étapes de 60 heures chacune : la première doit intervenir dans les trois mois suivant la demande d’agrément, et la seconde dans les deux ans après le premier contrat de travail.

 

S’ajoutent aux épreuves professionnelles 8 épreuves en français, histoire-géographie, éducation civique, mathématiques, physique-chimie. Ces 8 épreuves sont obligatoires pour les candidats sans diplôme scolaire. Les autres candidats en seront dispensés.

Avec ce diplôme, les lauréats pourront se porter candidats notamment aux offres d'emplois

D'assistant d'accueil petite enfance,

D'auxiliaire de puériculture,

D'animateurs de relais d'assistantes maternelles

D'auxiliaire dans les crèches et autres établissement d'accueil des jeunes enfants aux offres d'emplois d'animateur petite enfance (en complément du BAFA).